PRÉSENTATION

Fonds des Nègres

Marie VIEUX-CHAUVET

ROMAN

Format : 14 x 21 cm
Reliure : broché
Pagination : 224 pages
ISBN : 978-2-914773-69-0
Prix : 19,50 €

LE LIVRE ET SON HISTOIRE

Marie Vieux-Chauvet n’aura eu de cesse de dénoncer les injustices ou les malédictions qui ont frappé Haïti. Après avoir stigmatisé le colonialisme (La Danse sur le volcan), le régime dictatorial de Duvalier (Amour, Colère et Folie) et les inégalités sociales (Fille d’Haïti), elle s’attaque ici à une plaie qui a défigurée Haïti. Le houngan (prêtre vaudou) de Fonds des Nègres, fustige les villageois pour avoir tellement déboisé (dans le but de construire leurs cabanes ou de faire du charbon de bois) que les eaux de ruissellement ont entraîné toute la terre arable et que plus rien ne pousse.

Arrive alors de la capitale Marie-Ange, qui vient se réfugier chez sa grand-mère après la mort de sa mère. Le changement de vie est rude, mais peu à peu, grâce à papa, le surnom du houngan, elle trouve ses marques dans le village. Jusqu’à la rencontre du fils Facius, mal aimé pour avoir su, lui, conserver des plantations et donc une terre qui produit en abondance. Une idylle prend naissance entre les deux jeunes gens.

Mais voilà que la gendarmerie – commanditée par de grands propriétaires qui ont les moyens financiers et les machines pour remettre la terre en état – tente d’expulser les villageois sous prétexte qu’ils ne peuvent présenter de titres de propriété. Convaincus que ces miséreux démunis partiraient sans faire d’histoires.

C’était sans compter avec Marie-Ange, Facius et le houngan qui vont s’unir pour exhorter les paysans à sortir de leur passivité et à résister. Gendarmes et grands propriétaires ne s’y attendaient pas, et après quelques heurts, renoncent.

« Mais le combat n’est pas fini, déclare papa. En faisant bloc, nous avons réussi à rester chez nous, continuons à unir nos forces, à accepter de partager nos efforts, mais aussi nos gains, et cette terre aujourd’hui desséchée redeviendra nourricière... ».

Fonds des Nègres a obtenu le prix France-Antilles lors de sa parution, en 1960.

L'AUTEURE

Marie Vieux-Chauvet est née en 1916 à Port-au-Prince. Menacée de mort, elle s’exile en 1968 à New York, où elle meurt en 1973. Elle est considérée comme l’un des plus grands écrivains de la littérature francophone.

L'AUTEURE

Marie VIEUX-CHAUVET

Marie Vieux Chauvet est née à Port-au-Prince le 16 septembre 1916. Elle est la fille de Constant Vieux, homme politique, sénateur et ambassadeur.

Marie Chauvet s'insurge contre les abus de tous genres dont sont victimes les femmes, les malheureux, les déshérités et tous les faibles. Dans son premier roman, La Légende des fleurs (publiée sous le pseudonyme de Colibri), Marie Chauvet explore à travers un conte allégorique le rêve de fraternité et de solidarité qui motive son écriture. Elle publie plusieurs romans, tous dominés par la question de l'égalité et de la justice.

Stacks Image 965
Stacks Image 968
Stacks Image 21838
Stacks Image 21841

PLUS

Zone de téléchargement

Couverture

4de couverture

Photographie
de l'auteure

 
 
Stacks Image 98